• Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

AN-NEE par Alexia Nokovitch est une marque d'accessoires pour femmes

Vous connaissez peut-être déjà nos créations, ou vous venez de les découvrir, et déjà vous savez qu'AN-NEE est une jeune marque française d'accessoires revisitant l'univers de la soie.

Mais cachée derrière l'accessoire de mode, quelque part à Paris, à la campagne ou un peu plus loin, je suis là, sûrement entrain de dessiner...

 

Car, AN-NEE, c'est d'abord l'histoire d'un dessin.

Et ce dessin, raconte une histoire sur le Temps.

On me demande souvent pourquoi "AN-NEE", pourquoi avoir appelé ma marque comme ça ?

 

Quand AN-NEE n'était qu'un projet, je me suis demandée ce que j'avais à dire à travers mon besoin de créer. Pour moi, c'est impossible de créer si je n'ai pas une histoire à raconter, s'il n'y a pas de sens derrière un produit, aussi beau puisse-t-il être. Alors, j'ai listé toutes mes inspirations, et parmi elles, le Temps, notre rapport au temps.

 

J'y ai vu une philosophie, un absolu, mille dessins... une source d'inspiration inépuisable en fait. Car tout, me semble t-il, est fait de Temps.

AN-NEE, se prononce donc comme une année, sonne comme la métaphore du Temps qui passe, et s'écrit "Alexia Nokovitch née".

 

   

Là où la composition classique d'un foulard en Soie est d'ordinaire carrée, où le dessin recouvre entièrement une soie souvent très colorée, le carré AN-NEE quant à lui, se distingue par une approche graphique du dessin, assez épuré, et avec un placement asymétrique qui permet - en fonction de la façon dont on plie et porte son carré - de faire ressortir le dessin différemment.

Un Carré de Soie, c'est beau, mais toutes les femmes ne le portent pas facilement. Parfois on ne sait pas comment le nouer, et d'autres fois, on n'a juste pas le temps. Et puis, porter de la couleur, on n'ose pas toujours.

 

Alors j'ai cherché à rendre la soie plus accessible, en proposant des dimensionnels plus petits, mais surtout versatiles. Un bracelet en soie, qui va dans les cheveux. Un headband, que l'on tresse, que l'on noue en turban, ou en ceinture sur un jean ou une combinaison. Des lacets de chaussures que l'on transforme en colliers.

Ces petits dimensionnels AN-NEE ont réussi à vous séduire, et un jour, cela m'a donné envie de rehausser la soie d'une touche d'élégance en créant ma première manchette en laiton doré dans laquelle j'ai tissé l'un de mes bracelets en soie. Les bijoux hybrides AN-NEE, l'univers signature de la marque, sont nés ainsi.

Comme beaucoup d'entre vous, je suis très sensible au Made in France.

C'était donc important pour moi, de contribuer à la préservation de nos savoir-faire en produisant la plupart de mes créations en France, quand cela est possible..

La soie AN-NEE est imprimée en impression digitale à Lyon, dans une usine labellisée "Entreprise du Patrimoine Vivant", un label qui récompense les entreprises au savoir-faire d'excellence et précieux.

Lyon étant la ville de la soierie, c'est aussi là-bas que nous confectionnons dans un petit atelier tous nos carrés. Nos grands carrés sont finis en ourlet plat, et nos carrés 90 et 70 sont roulottés à la machine, et leurs angles sont finis à la main.

Nos petits dimensionnels en soie eux (bracelets, headbands et lacets), sont tous fabriqués à Paris, dans le dernier atelier de la capitale spécialisé en soierie.

Après un diplôme de stylisme à l’Institut Supérieur des Arts Appliqués et des études de graphisme à l'Ecole de Communication Visuelle, Alexia Nokovitch fait ses armes en tant que stagiaire

dans de grandes Maisons. 

 

Elle réalise ses premiers imprimés textiles chez Jean-Charles De Castelbajac, avant de collaborer avec toute l’équipe de la Direction Artistique de la Soie d'Hermès.

Forte de ces expériences, Alexia crée AN-NEE en 2016 

et inscrit son univers singulier dans le paysage des jeunes marques françaises haut de gamme.

AN-NEE est aujourd’hui distribuée au Printemps à Paris et dans

une cinquantaine de points de vente en France et à l’étranger.